[Writing 101] Day 5 – Hook ‘en with a quote (only in French)

« Manier savamment une langue, c’est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire. » — Charles Baudelaire

Choisir une citation pour cet exercice n’a pas été facile. J’ai pré-retenu des dizaines de phrases toutes tirées de l’oeuvre ou de la correspondance de Charles Baudelaire. Toutes me parlaient à un degré plus ou moins important. Toute l’oeuvre de Baudelaire me parle, en réalité. Je voue un véritable culte à ce poète (et traducteur, critique, caricaturiste,…) et suis obsédé·e par son oeuvre et sa vie. Enfin, je suis obsédé·e par lui. Point.
Donc, quand j’ai découvert qu’aujourd’hui, il me faudrait travailler à partir d’une citation, il m’a paru évident d’en choisir une de de Baudelaire. Mais laquelle ? Une strophe de poème ? Un extrait d’une critique ? Un passage de son unique nouvelle « La Fanfarlo » ? Un morceau d’une de ses lettres ?
Celle que j’ai choisi est tiré de « L’Art romantique », un recueil postume de différents articles, critiques et textes consacrés à l’art en général.

Alors, pourquoi cette citation plutôt qu’une autre. Parce que je trouve qu’elle décrit parfaitement le processus de création littéraire.
La création littéraire, c’est une magie puissante qui permet de transformer des idées en mots ; et des mots en images et en émotions.
La création littéraire, c’est donner vie à des personnes conjurées à l’aide de mots ; les mots sont des formules magiques.
La création littéraire, c’est modeler un monde juste par la pensée et le pouvoir des mots.
La création littéraire, c’est donner corps à un tourbillon d’émotions juste en agençant savamment des lettres sur le papier.
La création littéraire, c’est créer un rythme à l’aide de ces petits gris-gris magiques que sont points, virgules, point-virgule (ô, pauvre point-virgule mal-aimé et pourtant si beau et si indispensable), tirets et autres parenthèses.
La création littéraire, c’est forger la vie à coup de figures de style.
La création littéraire, c’est la magie des rêves.
La création littéraire, c’est donc, comme le disait si bien Baudelaire, une espèce de sorcellerie évocatoire.

Publicités

Semer des graines d'arc-en-ciel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s